Pourquoi il ne faut pas acheter d'animaux en animalerie

Pour parler un peu de tout sur les gerbilles : leur origine...
Verrouillé
chris07
Modo
Modo
Messages : 1593
Enregistré le : jeu. avr. 23, 2015 3:22 pm
Nombre de gerbilles : 3
Sexe : Féminin
Contact :

Pourquoi il ne faut pas acheter d'animaux en animalerie

Message par chris07 » mer. juin 15, 2016 9:34 am

Lorsque l'on souhaite acheter un animal de compagnie, en particulier un lapin ou un rongeur, la première idée qui vient est de se rendre en animalerie. Il y en a souvent une près de chez nous. Et pourtant il y a d'autres possibilités qu'il faudrait privilégier : les petits éleveurs familiaux, les refuges et les associations de sauvetage.

Voilà toutes les raisons pour lesquelles il ne faut pas acheter votre futur compagnon en animalerie, elles sont nombreuses !

ces animaux proviennent en grande majorité d'élevages intensifs dans lesquels ne sont respectés ni le bien-être de l'animal ni leur état de santé. Les reproductrices sont exploitées en ayant des portées à répétition jusqu'à épuisement et vivent en cage en permanence.
Les animaux provenant de ces élevages sont donc bien souvent fragiles, malades ou porteurs de maladies, consanguins, avec des troubles du comportement et mal sociabilisés car sevrés trop tôt. L'exemple le plus flagrant est le lapin vendu comme "extra nain". Il s'agit en réalité d'une arnaque car le lapin extra nain n'existe pas, c'est un lapereau vendu à 4 semaines et donc sevré bien trop tôt (le minimum étant de huit semaines). Le comble est que ce petit lapin vous est vendu plus cher que les autres alors qu'en général étant fragilisé de ne pas avoir reçu les anti corps nécessaires via le lait de sa mère, il décédera précocement.
De plus, ces animaux ne sont pas, pour la majorité d'entre eux, sociabilisés au contact de l'humain, et donc tout le travail est à faire, quand il n'est pas trop tard et que l'on se retrouve avec un animal agressif ou trop craintif non récupérable. L'enfant qui croyait pouvoir manipuler cet animal n'aura plus envie de s'en occuper et l'animal sera bien souvent abandonné ou délaissé, sans attention, ni affection.

Et que dire des animaux qui proviennent d'élevages où les conditions sanitaires sont déplorables, bien souvent hors de nos frontières...

Acheter les animaux en animalerie c'est cautionner ces pratiques.

vous serez mal conseillés. Les vendeurs sont bien souvent incompétents et ne se soucient pas des conditions de vie futures des animaux qu'ils vendent, l'essentiel étant de faire du chiffre.
Combien de fois les acheteurs de gerbilles qui souhaitaient deux mâles ou deux femelles se retrouvent avec un couple mixte parce que les vendeurs sont incapables de les sexer correctement ou une femelle gestante parce que les mâles et les femelles ne sont pas séparés.
Par ailleurs, on vous conseillera un habitat inadapté, une cage trop petite qu'il faudra changer par la suite ce qui entraine des frais inconsidérés, et une alimentation également inadaptée.

Les conditions de vie dans les animaleries sont contraires au bien-être des animaux, qui sont bien souvent entassés dans des espaces réduits et soumis à la lumière artificielle et au bruit toute la journée alors que la majorité des espèces sont nocturnes ou semi nocturnes. Les enfants tapent souvent contre les vitres ce qui rend les animaux apeurés et stressés. L'animal vendu jeune ne connaîtra pas longtemps ces mauvaises conditions, mais il arrive que certains doivent les supporter de nombreux mois !
Les adultes invendus ou malades sont d'ailleurs quant à eux, euthanasiés sans aucun état d'âme.

Les animaleries favorisent les adoptions non réfléchies et les abandons.
Exemple de situation : la visite d'une animalerie par une famille, un enfant qui craque sur la bouille mignonne d'un bébé animal et les parents qui lui offrent sans réfléchir aux conséquences futures.
Arrivé à la maison l''animal grandit, et ce qui peut arriver c'est que l'enfant n'a plus ni le temps ni l'envie de s'occuper de l'animal, les parents non plus, de plus cet animal peut coûter de l'argent en soins et là ce n'est plus cette petite peluche tellement mignonne sur laquelle on a craqué mais quelque chose qui dérange et coûte cher, et qui se retrouve dans la rue, un refuge, dans un garage sans sortie, ni caresses, ni attention.

Il est déjà arrivé qu'un enfant achète seul un animal, sans ses parents, et que cet animal (un hamster) se soit retrouvé à vivre dans un placard durant un mois avant que les parents le découvrent et ne l'abandonnent dans un refuge. Les vendeurs n'auraient pas dû accepter de vendre à un enfant non accompagné !

J'imagine que certain(e)s penseront que ces propos sont exagérés. Hélas non, c'est ce qui ce passe en majorité dans ces commerces.

Et si l'on a parfois envie de sauver un animal que l'on voit malade ou en mauvais état dans une animalerie, cela cautionne le fait que les animaleries arrivent à vendre des animaux malades et le fait qu'ils n'ont pas besoin de les soigner. En revanche, il ne faut pas hésiter à signaler et à dénoncer les mauvais traitements et les animaux malades que l'on constate.


Pourquoi acheter chez les éleveurs ou via un refuge ou une association de sauvetage :

Les petits élevages familiaux.
Les animaux y sont élevés avec amour et respect. Ils partent chez leurs adoptants en bonne santé, sociabilisés à l'humain et avec les conseils nécessaires pour leur bien-être. Les éleveurs se soucient des familles à qui il confient les petits qu'ils ont fait naître, ils demandent d'ailleurs souvent de leurs nouvelles !

Dans les refuges et associations de sauvetage.
Ces animaux ont été victimes d'abandons, ils méritent donc de (re)trouver affection et bons soins dans une famille attentionnée.
De plus, adopter en refuge ou via une association, c'est offrir la possibilté à l'association de sauver à chaque fois une nouvelle vie en danger.

Adopter un animal c'est s'engager, pour le nombre d'années qu'il aura à vivre, à lui offrir les meilleures conditions de vie possibles, adaptées aux besoins de son espèce : habitat aussi grand que possible, alimentation équilibrée, soins vétérinaires si besoin, sorties, affection...

L'animal n'a rien demandé. Il préférerait certainement vivre dans son habitat naturel. Quelque soit l'endroit d'où il provient, Il faut donc bien réfléchir à tout ce que son adoption engendre comme dépenses, temps à lui consacrer, vacances à gérer, allergies possibles (faire des tests éventuellement).

Et bien entendu, privilégier les petits élevages ou les sauvetages. A terme, les animaleries deviendraient des commerces de vente d'alimentation et d'accessoires pour animaux, ce qu'ils devraient définitivement être.


Toute remarque ou complément d'info seront les bienvenus :oui:

Avatar du membre
Galeia
Membre sage
Membre sage
Messages : 3248
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2014 10:13 pm
Nombre de gerbilles : 14
Sexe : Féminin
Localisation : Oise en bordure de région parisienne (95)
Contact :

Re: Pourquoi il ne faut pas acheter d'animaux en animalerie

Message par Galeia » dim. juil. 24, 2016 11:30 am

Voilà j'ai fait du ménage dans les commentaires pour garder la lisibilité au post. Saarah08, j'ai également effacé ta question sur le fait de porter plainte contre les animaleries, mais tu peux ouvrir un post pour aborder le sujet. Je verrouille le sujet de Chris07 et je l'épingle en post it. Merci.
Carpe diem, seize the day !

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités