Les-gerbilles.com la gerbille




Menu déroulant vertical sur clic


Introduire une nouvelle gerbille : la méthode de cohabitation



gerbille cohabitation groupe


Les gerbilles sont des animaux qui vivent en groupe à l'état naturel il est essentiel de leur permettre de vivre ainsi en captivité !

Choisissez 2-3 gerbilles du même sexe (4-5 est aussi possible en étant vigilant, mais pas au-delà), elles vivront très bien ensemble à condition que l'habitat soit adapté.

"Ma gerbille vit seule, elle est très heureuse car je m'occupe beaucoup d'elle" est irrecevable !
Certes il y a des gerbilles seules qui vivent bien d'où ces idées, mais c'est de l'adaptation elles n'ont pas le choix. Elles ne vont pas déprimer mais seront parfois hyper territoriales et n'accepteront jamais d'autres gerbilles et seront même parfois agressives avec l'humain. Certaines sont aussi très proches de l'homme et tolèrent bien sa présence ainsi que les manipulations (autant qu'en vivant en groupe ceci dit !). Mais en aucun cas un humain ne remplace la présence d'un congénère !
L'argument "ma gerbille vit très bien car je la sort beaucoup" est de la même manière non recevable, les gerbilles doivent vivre dans des conditions optimales quand elles sont enfermées (copains, taille d'habitat, organisation, ...).
En plus de cela lui accorder des sorties dans un endroit sécurisé est bien sûr une bonne chose, mais même dans la mesure où vous la gardez un maximum avec vous si vous êtes présent le soir et que vous la sortez de 17h à 21h elle passera 20h/jour enfermée. Une vie de gerbille ce n'est pas de passer du temps à courir sur le canapé avec un humain, mais de dormir au fond de son nid avec ses congénères, de creuser des tunnels, de manger, de rentrer et sortir de la cage et courir à sa guise !
Prendre une gerbille seule pour qu'elle soit ainsi plus proche de vous est simplement égoïste et l'argument "je préfère prendre une gerbille pour mieux m'en occuper, deux ça fait trop je n'y arriverais pas" et parfaitement injustifié aux vues de ce qui a été décrit précédemment, dans ce cas optez pour un hamster !

Avoir deux gerbilles ne change rien du point de vue des soins et de l'habitat, mais elles sont bien plus épanouies.


gerbille cohabitation groupe
Si on vous dit qu'il faut prendre un couple de sexes opposés pour qu'ils s'entendent c'est parfaitement faux et inutile pour leur bien être même au contraire la femelle va accumuler un grand nombre de portées et s'épuiser à terme avec de graves conséquences pour elle et ses bébés. Alors certes un Monsieur ne posera pas grand problème avec une Dame en chaleurs, mais ce n'est pas un argument recevable, leur santé passe avant tout et il y a déjà suffisamment de naissances incontrôlées et d'abandons !


Il est souvent véhiculé que les gerbilles femelles sont plus agressives et territoriales que les mâles, à tel point que bien des gens ne veulent pas de femelles ! C'est injustifié encore une fois, même si en effet à l'état naturel la femelle domine.
Entre un petit groupe de femelles ou de mâles (2-3) il n'y a aucune différence toutefois il est plutôt conseillé de ne pas dépasser 4 femelles/5 mâles tout en restant très vigilant.
A ce sujet les avis peuvent diverger mais tout dépend avant tout du caractère des individus consituant le groupe. Pour avoir un groupe nombreux il faut tout de même une expérience solide dans le domaine des gerbilles, si vous débutez préférez 2-3 individus.

Dans tous les cas ne mélangez pas plusieurs mâles et plusieurs femelles, car en plus du fait que les portées vont s'accumuler à grande vitesse surtout avec plusieurs femelles, la lutte pour se reproduire entrainera presque à coup sûr des courses poursuites et des bagarres. La femelle dominante s'en prendra sans doutes aux petits de la dominée.

Le plus souvent avec des animaux de la même famille il y a peu de souci. Attention cela ne veut pas dire qu'un groupe recomposé finira obligatoirement en bagarre, au contraire les groupes recomposés sont souvent très solides lorsque la cohabitation est bien faite et la hiérarchie établie. Et vis versa une même famille peut très bien se désurnir et se bagarrer.

Il n'y a donc pas de règle absolue, il est impératif d'apprendre à observer ses gerbilles pour déceler un comportement de dominance et d'éventuels conflits.

gerbille cohabitation groupe Dans tout groupe de gerbilles il y a un dominant et un dominé. C'est parfois très visible parfois moins (dans ces cas là attention à la stabilité du groupe). Un conflit intervient généralement lorsqu'un dominé revendique la place de dominant. Il est aussi possible qu'un dominant s'en prenne sans raisons visible à un dominé.

En cas de bagarre il faut analyser la taille et la composition de l'habitat, la composition structure du groupe pour voir si une cohabitation doit être envisagée ou si il est préférable de séparer définitivement le groupe.


Dans quels cas ?

Il ne faut JAMAIS mettre directement deux gerbilles ensemble mais les présenter à travers un grillage. En effet mettre ainsi un parfait intru ne suscitera que des réactions agressives qui pourraient être évitées aves une présentation adéquat. Il faut éviter au maximum les situations de conflits directs qui risqueraient de rajouter des tensions supplémentaires à votre cohabitation.

La méthode de cohabitation doit être scrupuleusement respectée surtout avec des adultes. Avec des jeunes elle sera peut être plus rapide mais il faut la faire correctement pour qu'une hiérarchie claire et ordonnée s'installe (cela sera déterminant pour leur entente future). Attention à ne pas croire qu'en intégrant des jeunes la cohabitation marchera à tous les coups et sera facile (voire inexistante), car même chez les plus jeunes il peut y avoir de très forts caractères, la prudence est donc de mise !

- vous avez été mal conseillé et avez adopté une seule gerbille. Réagissez vite et retournez au même endroit prendre une gerbille du même sexe.
- une de vos gerbilles est décédée. Vous pouvez faire une cohabitation assez rapidement pour éviter que votre gerbille restante ne se sente seule et déprime.
- vous avez une gerbille adulte seule depuis longtemps. Vous pouvez tenter une cohabitation, mais il faut s'attendre à ce que ça puisse ne pas marcher.
- vous avez déjà deux gerbilles et souhaitez en ajouter une troisième. Ce n'est pas impossible, mais dans ce cas soyez prêt à la possibilité que ça puisse ne pas marcheret qu'éventuellement cela crée des tensions au sein de votre duo . En effet si la hiérarchie est établie vous aurez un dominant et selon le caractère de la gerbille en face aucun ne cèdera.

Au dela ne tentez pas de cohabitation, et surtout ne risquez pas de faire éclater un groupe pour un coup de coeur !

Chaque cas est unique et tout dépend avant tout du caractère et du comportement des gerbilles. Une cohabitation doit être rigoureusement faite et réfléchie en termes d'individus pour qu'elle ai des chances de fonctionner les chances de fonctionner.
Des cohabitations entre deux femelles adultes et une vieille femelle peut très bien marcher alors qu'au contraire une coha entre deux jeunes peut échouer à cause de leur trop fort caractère.


Quelles gerbilles ?


gerbille cohabitation groupe Une solution simple est de prendre des gerbilles très jeunes de 7 semaines du même sexe qui viennent de quitter leur parents. Elles ont encore un caractère maléable et ne tenteront pas trop (en générale) de dominer dès le début, ce qui facilitera l'acceptation par l'adulte (soyez prudents, elles sont aussi bien plus petites et moins fortes que l'adulte). Attention cependant en grandissant les caractères peuvent s'affirmer et un jeune dominant remettra en question la dominance de l'adulte entraîant des bagarres(vers 8-10 mois en générale). Préférez introduire deux nouvelles gerbilles à une vieille pour éviter de se retrouver à nouveau avec un solitaire à son décès.

Il est aussi possible de prendre une autre gerbille adulte pour la cohabitation. Dans ce cas il est important de connaître le caractère des deux car si vous vous retrouvez avec deux dominants établits la cohabitation sera clairement impossible. L'avantage avec ce type de cohabiation est que les caractères sont déjà plus ou moins affirmés et donc moins changeants dans le temps. C'est une très bonne solution.


Habitat de cohabitation :


gerbille cohabitation groupe Il est fortement recommandé d’utiliser pour la cohabitation un petit aquarium qui ne sert qu'à ça (ou une petite cage grillagée simple sans étages), de ce fait quand les gerbilles intègrent l'habitat final, il est neutre de toutes habitudes. De plus leur habitat définitif doit être grand et ne permettra pas une bonne cohabitation. Faire une cohabitation dans un petit espace permet favorise le mélange des odeurs et ne leur permet pas de s'ignorer et de s'approprier deux territoires distincts (40/50cm de long suffit). Ce n'est bien sûr que provisoire !

Divisez votre aquarium, votre bac ou votre cage par un grillage ou une grille métallique (type grillage à mailles carrées à poule absolument) fixée à un cadre si elle n'est pas assez rigide. Attention le grillage utilisé doit être fin (0,6 cm maxi) surtout au début où l’agressivité est souvent plus importante et fixé très solidement. En aucun cas les gerbilles ne doivent pouvoir passer cette barrière ! Elles ne doivent rien pouvoir ronger d'où le grillage à poule, elle ne doivent pas pouvoir passer sur les côtés, dessus ou sous la grille, elles ne doivent pas pouvoir la bouger (testez la grille fortement avec vos mains !) et lors des échanges soyez vigilents ne les laissez pas sans surveillance ! Si vos gerbilles se retrouvent "malencontreusement" ensembles c'est qu'il y a eu un défaut dans la sécurité autour de la coha et dans 9 cas sur 10 cela finira en bagarre sanglante il faut prendre toute ses précautions.

gerbille cohabitation groupe
Il est d’ailleurs possible de créer une cadre en bois et d’y fixer un grillage de chaque côté pour éviter qu’une queue, qu’un nez ou qu’une patte ne traine chez le voisin. Coller deux cages grillagées n'est pas une bonne solution, chacun a son territoire, les odeurs ne se mélangent pas si bien et le contact est beaucoup moins important, ce type de cohabitation est bien moins efficace et risquera de trainer en longueur.
Oubliez l'idée de séparer une cage à plusieurs étages dans le sens de la hauteur en isolant un individu à l'étage ou encore au niveau des tuayux ou encore de séparer un habitat haut et/ou composé qui sera peu stable et peu pratique et donc dangereux.



La méthode de cohabitation :


gerbille cohabitation groupe Les gerbilles vivent en groupe. Elles se reconnaissent entre elles par une odeur commune constituée par un peu de l'odeur de chacune des gerbilles de ce dit groupe. Toute odeur non reconnue par le groupe est considérée comme ennemie et sera immédiatement attaquée comme telle !

Avec la méthode de cohabitation, nous allons "forcer" des gerbilles à mélanger leur odeurs, pour créer une nouvelle odeur commune qui sera propre au groupe nouvellement consitué. Cette méthode n'est pas un jeu, les gerbilles n'étant pas de jouets .

C'est pour elles et pour nous, vraiment stressant, aussi il faut les faire avec raison et bien réfléchir aux chances de succès de la cohabitation. Il est essentiel d'investir dans du matériel adapté et de ne pas faire "à moitié" une coha au risque qu'elle ne marche tout simplement pas parce qu'ils ont intégré chacun un territoire dans un trop grand espace.

Il faut également réfléchir avant à la solution à trouver si la cohabitation ne marchait pas, prendre un nouvel animal est un choix à assumer.


Etape 1 : introduction des gerbilles

Etape 2 : rencontres en terrain neutre

Etape 3 : la vie commune


Combien de temps dure une cohabitation ?
Tout dépend du caractère des individus : elle peut prendre 1/2 semaines pour les cas les plus simples (rares tout de même) à 5 voire 10 semaines. Parfois à force de persévérance on arrive à un résultat, parfois cela ne fonctionne jamais.

Même dans un cas de cohabitation où cela se passe bien prenez le temps de faire une cohabitation d'au moins une semaine pour s'assurer que la hiérarchie est établie. Ce n'est pas parce qu'ils acceptent de dormir ensemble qu'il ne peut pas y avoir mésentente à un moment où vous n'êtes pas là et donc y avoir bagarre ! Le principe de précaution est la première règle à suivre !
Commencez une coha un week end ou en début de semaine et profitez toujours d'un week end une fois la coha terminée pour mettre ensemble vos gerbilles et les surveiller toute la journée.


Les comportements :


En générale le dominant et le plus insistant et supporte mal l'autre tant qu'il n'a pas montré les signes de soumission et supporte la dominance de l'autre sans se rebeller.

gerbille cohabitation groupe - se frotter la glande ventrale sur des objets pour déposer leur odeur : c'est très courant chez les gerbilles, les dominants étant bien plus insistants. Il faut garder cela en tête, c'est un signe qu'ils cherchent à s'approprier le territoire. Attention aux tensions.
- tambouriner des pattes arrière et couiner : c'est signe d'une grande angoisse attention aux tensions.
- se sentir l'arrière train, parfois avec insistance : attention si cela dure trop longtemps séparez les cela peut mal finir si le premier mord ou si le second n'apprécie pas cette intrusion.
- se plaquer le corps l'un contre l'autre tête bêche et se sentir sous le ventre ou au niveau de l'arrière train. Attention cela peut vite dégénérer ! Si ils se mettent haut sur leurs quatre pattes pour se grandir séparez-les.
gerbille cohabitation groupe - se mettre face à face et battre des pattes avant type "combat de boxe" attention !
- se grimper dessus : signe manifeste de dominance. Attention au morsures, mais c'est une étape essentielle pour que le dominant s'assure de sa place.
- se toiletter la tête : cela intervient en générale après plusieurs rencontres. Le dominé doit toiletter le dominant pour montrer sa soumission. Attention cela peut tourner au vinaigre et être source de morsures. Soyez prudents cela peut se faire très vite.
- se bagarrer en boule : cela peut partir de n'importe laquelle de situations précedentes, il faut absolument avoir déjà ses gants et les séparer au plus vite. Il faut essayer d'éviter ces cas là en anticipant les réactions, même si ce n'est pas toujours facile.


En cas de bagarre violente :


gerbille cohabitation groupe Une bagarre peut éclater après quelques temps de vie commune sans problèmes dans l'habitat final, preuve s'il en est qu'il faut rester vigilant durant plusieurs jours !
Il ne faut surtout jamais aller trop vite et bruler les étapes au risque de favoriser ce revirement de situation ! L’attaque est souvent très brève et violente. Vous devez donc bien entendu les isoler, puis les ausculter un par un et soigner les blessures.

Dans ce cas reprenez la cohabitation à l'étape 1.


La cohabitation peut-elle ne pas fonctionner ?


gerbille cohabitation groupe Oui c'est une éventualité à prendre en compte. Avec deux dominants qui ne veulent pas se soumettre cela peut ne jamais marcher.

Avant d'abandonner il faut être sûr d'avoir fait la cohabitation dans de bonnes conditions avec du matériel adapté.
Il faut suffisamment persévérer, certaines peuvent durer de nombreuses semaines.

Si votre cohabitation est définitivement vouée à l'échec, le moyen le plus commode pour vous et pour vos gerbilles et d'envisager un habitat suffisamment vaste séparé définitivement en deux par une grille solide. Ainsi ils ne seront pas seul et vous n'aurez qu'un habitat.




Articles complémentaires :




barre http://www.les-gerbilles.com © Tous droits réservés
gerbille noire



bas