Les-gerbilles.com la gerbille




Menu déroulant vertical sur clic


Le couple



Choix du couple

Idéalement, il faut faire reproduire des individus dont vous connaissez l’origine et l’arbre généalogique.

Il est évident que vos individus ne doivent pas être de la même fratrie ou de la même famille.
La consanguinité peut avoir des conséquences terribles sur les descendants qui ont été largement constatées (malformations physiques, maladies génétiques accentuées, taille réduite, fragilité accrue) et donc incompatibles avec une idée de lignée saine et solide.
D'un point de vue éthique la consanguinité ne peut être un moyen utilisé pour accelérer la sélection, les risques sont trop importants cela traduit une volonté d'aller plus vite par performance ce qui ne colle pas avec le respect de l'animal. La sélection toujours plus rude ne conduit qu'à des animaux plus fragiles avec de plus en plus de problèmes.

La progéniture connue d’un géniteur doit être observée. Si un cas de maladie, tare ou décès prématuré se généralise, le géniteur doit être écarté de la reproduction. Tout doute sur une lignée doit entrainer la mise à la retraite de tous ses individus. Il est important de tenir un registre des saillis, naissances, maladies, ...

Le caractère de la mère aura une incidence sur celui de sa progéniture. Une femelle stressée, agressive, craintive ou faisant preuve de tout caractère inadapté doit être écartée de la reproduction, même si son potentiel génétique est formidable.

La femelle ne doit pas être mise à la reproduction dès son arrivée, il faut d’abord l’habituer à vous et gagner sa confiance. C’est ce qui fera d’elle une maman épanouie et non stressée. Les petits imitant leur maman ils ne s’en porteront que mieux. Rappelons que le stress est la première cause d’épilepsie chez la gerbille.

Attention : ne mettez pas plusieurs mâles et plusieurs femelles dans le même habitat. Au moment des chaleurs il y aura rivalité et vous risquez alors de graves bagarres.


Accouplement

L’introduction d’un nouvel animal dans un groupe doit faire l’objet d’une cohabitation dans les règles. Pour cela vous devez vous reporter à la page «Méthode de cohabitation».

Le couple vivra ensemble à partir de ce moment là, à vous de surveiller les périodes d'accouplement pour anticiper l'arrivée des petits. Les gerbilles sont des animaux qui vivent en groupes, il n'est pas envisageable de programmer des accouplements ponctuels. Un couple voulu doit être assumé !
Il est cependant essentiel pour le bien de la femelle de séparer le mâle par une grille aux moments où elle est le plus fertile pour qu'elle n'enchaine pas les portées. Lors de la mise à la retaite elle finit sa vie avec ses filles ou bien son mâle castré si ils ne supportent pas la séparation.

La femelle est fertile à partir de 8 semaines, mais il est bien plus raisonnable de la laisser grandir et de ne pas lui présenter un mâle avant l’âge de 4 mois que son corps grandisse (même à 4 mois une gerbille va encore changer mais la plus grosse période est passée). Une gestation précoce peut être néfaste pour sa santé et une femelle trop jeune peut délaisser ses petits. Il est tellement plus simple de s'armer de 2-3 mois de patience et de la laisser grandir !

La saillie se déroulement de façon naturelle, une intervention humaine est inutile.
Il est cependant impératif de leur procurer un habitat de taille convenable avec de quoi se cacher et tout pour se sentir bien. Ils ont également besoin d'être au calme, leur alimentation doit être équilibré.
Des animaux stressés ou en mauvaise santé ne doivent pas être mis à la reproduction.


Gestation

C’est une période primordiale pour la mère et pour sa progéniture.
La mère ne doit subir aucune forme de stress. Il est donc recommandé de la manipuler avec la plus grande douceur.

L’aquarium doit être nettoyé une dernière foi avant la mise bas. Pour ne pas stresser la mère conservez une partie de son nid qui lui sera restitué. Assurez-vous qu'elle ai de quoi construire un nid convenable avant l'accouchement.


Mise bas

Elle se produit de 24 à 26 jours après la saillie pour une gerbille non allaitante.
Pour une femelle allaitante, le temps de gestation est toujours plus long que 27 jours quand plus de 2 petits sont nourris (+ 2 jours par jeune allaité avec un maximum de 48 jours).

La mise bas est source de stress, la femelle doit être impérativement laissée au calme.
Il faut surveiller que la femelle ne rencontre aucune difficulté à expulser les petits. Dans le cas contraire un vétérinaire NAC doit être contacté en urgence.

La mise bas est aussi le moment de séparer le mâle de la femelle afin d’éviter que celle-ci ne soit immédiatement resaillie.
La femelle redevient fertile pendant 48h après l’accouchement il faut séparer le mâle pendant ce temps.
Deux gestations successives sont épuisantes, une séparation par une grille à l’intérieur de l’habitat permet d’éviter de perdre le contact.

Il est ensuite possible remettre le mâle afin qu’il aide la femelle, notamment lors de la première portée pour une maman inexpérimentée (pour les autres portées les plus agées de ses filles pourront l'aider). Elle sera de nouveau fécondable au moment où les petits seront sevrés alimentairement période à laquelle vous devez de nouveau séparer le mâle si vous ne voulez pas d’autres portées et vous pourrez ainsi le mettre avec ses fils dans un autre habitat. Le repère idéal est de séparer le mâle à l’ouverture des yeux des petits, c’est à dire à leurs 18 jours afin d’être sur de ne pas rater la date.
Il est possible que le mâle soit mis à l’écart.


Articles complémentaires :




barre http://www.les-gerbilles.com © Tous droits réservés
gerbille noire



bas